Date:avril 08, 2018

Le Médiateur évalue les effets de l’érosion côtière sur la vie des habitants de la Langue de Barbarie

Le Médiateur de la République a profité de sa récente tournée dans le Nord du pays pour visiter les pointes Nord et Sud de la Langue de Barbarie, s’étendant jusqu’à la zone côtière du Gandiolais. Il a pu constater de visu les dégâts causés aux habitants de ces localités par l’avancée de la mer.

Les préoccupations des populations ont tourné essentiellement autour de leurs maisons et infrastructures détruites par les vagues, mais aussi des conditions de relogement des sinistrés.

Maître Alioune Badara CISSE et ses collaborateurs ont également visité les travaux de construction de la digue de protection qui commence déjà à céder par endroits, ce qui annihile tous les efforts consentis et ne rassure guère sur les effets escomptés.

Ils ont enfin constaté, dans la commune de Gandiol, l’élargissement exagéré de la brèche qui est passée de 04 mètres à 07 kilomètres, accentuant l’avancée de la mer.

Cela a entrainé de nombreux désastres : disparition de villages entiers, destruction  de nombreuses concessions, perte de surfaces cultivables, chavirements d’embarcations ayant entrainé des morts chez les pêcheurs, rareté du poisson, multiples menaces sur l’environnement…

Au total, les populations se sont réjouies de cette visite et comptent sur le Médiateur de la République pour un plaidoyer en faveur de solutions idoines et durables. Ce dernier leur a promis de saisir les autorités compétentes pour les sensibiliser sur les préoccupations soulevées.