Date:avril 21, 2022

Audience accordée aux Coordonnateurs de Maisons de Justice non intégrés dans la Fonction publique

Le mercredi 20 avril 2022, le Médiateur de la République a reçu une délégation représentant les Coordonnateurs des maisons de justice, jusque-là non intégrés dans la Fonction publique.

Ces Coordonnateurs au nombre de vingt et un (21), ont été recrutés et affectés au sein du Ministère de la Justice sur la base du décret n°2007-1253 du 23 octobre 2007 modifiant le décret n°99-1124 du 17 novembre 1999 relatif aux maisons de justice, à la médiation et à la conciliation.

Selon leurs délégués, l’Etat tarde à procéder à leur intégration dans la Fonction publique, en dépit des nombreuses années d’activités dans les structures susvisées et de la saisine du Ministre de la Fonction publique et du Renouveau du Service public par le Garde des Sceaux, Ministre de la Justice dans ce sens.

Leur porte-parole, Monsieur Amath NDOUR, a fait l’économie de la situation des Coordonnateurs dont seuls huit (08) ont pu intégrer la Fonction publique en 2014, bénéficiant ainsi d’un traitement salarial avantageux au détriment des 13 autres dont le statut précaire reste préoccupant.

C’est pourquoi, compte tenu des charges qu’ils exercent au sein de ces maisons de justice, ces Coordonnateurs souhaitent un recrutement spécial en leur faveur d’autant que leur structure a été érigée en Direction par les pouvoirs publics.

Après avoir recueilli les avis des autres membres de la délégation, le Médiateur de la République, entouré de ses principaux collaborateurs, les a encouragés à proposer un projet pour la réforme du décret susinvoqué avant de promettre de porter le plaidoyer devant qui de droit, afin qu’une solution urgente soit trouvée à cette doléance.