Date:février 01, 2022

Le Médiateur de la République reçoit une délégation de l’Observatoire de la Qualité des Services Financiers

Le Médiateur de la République, Monsieur Demba KANDJI a accordé, le mardi 1er février 2022, une visite de courtoisie à des membres de l’Observatoire de la Qualité des Services Financiers (OQSF).

Cette délégation, conduite par le Secrétaire Exécutif de l’Observatoire, Monsieur Habib NDAO était composée de Messieurs Banda DIOP, médiateur pour les banques, la Poste et les organismes de microcrédits, Monsieur François NDIAYE, Expert financier et Amadou Kane DIALLO, médiateur pour les assurances.

Entouré de ses principaux collaborateurs, Monsieur Demba KANDJI s’est dit très heureux d’accueillir celle-ci pour échanger sur des questions liées à la sécurité juridique et aux droits du citoyen.

Il a, d’emblée, rappelé que le Droit doit rester au centre de toutes les activités au sein de nos États ; ceci dans la perspective de mettre en synergie les acteurs quel que soient les préoccupations et non de créer des cloisons hermétiques qui empêchent la médiation et le dialogue.

Le Médiateur de la République s’est aussi félicité de l’instauration de médiateurs dans plusieurs secteurs, dont celui concernant les services financiers. En effet, l’analyse du portefeuille des réclamations reçues par le Médiateur de la République renseigne, à suffisance, sur celles découlant de protocoles d’accord entre l’Etat et le citoyen et dont l’exécution se trouve brutalement interrompue. Ce qui débouche sur des démarches informelles (entreprises par des intermédiaires peu scrupuleux) et sur la survivance de pratiques peu orthodoxes au niveau de l’Administration.

De son côté, le Secrétaire Exécutif de l’Observatoire de la Qualité des Services Financiers est revenu sur l’historique de son organe depuis sa création par le décret n°2009-95 du 06 février 2009 et sur sa composition par des experts issus généralement des secteurs de la banque et des assurances.

Son Conseil d’orientation se veut une interface entre les usagers des services et les opérateurs financiers avec, pour principale mission de veiller à la promotion de l’inclusion financière des populations avec un dispositif composé d’un médiateur Établissements financiers et d’un médiateur Assurances entre les opérateurs de services financiers (banque, Poste, microfinance, assurances, monnaie électronique) et leur clientèle (particuliers et associations de consommateurs).

Monsieur Habib NDAO a insisté sur les programmes d’éducation financière que déroule l’OQSF au profit des petites et moyennes entreprises (PME) et des masses populaires, au sein des Chambres de Commerce et d’Industrie et des Chambres de Métiers installées dans les régions.

Enfin, l’Observatoire lance, souvent, des alertes pour dénoncer les fraudes et formule des recommandations dans ses rapports pour l’augmentation de la masse de crédits alloués par les établissements financiers à des tiers et à l’Etat qui s’élevait à près de quatre mille deux cent milliards de francs CFA (4200 milliards F CFA) en 2020.

Pour les assurances, environ 207 milliards sont mobilisés auprès des compagnies et l’OQSF travaille à encourager les citoyens à souscrire pour les assurances non obligatoires.

Le Médiateur de la République a remercié les membres de la délégation avant de souligner que tous ces mécanismes que déploie l’Observatoire ne peuvent fonctionner que dans le cadre de l’Etat de droit et de la préservation de nos acquis démocratiques.

C’est dans ce sens que l’Institution compte orienter certaines réclamations vers cet organe pour un meilleur traitement au profit des porteurs.

Il faudrait également, selon Monsieur Demba KANDJI s’adapter à digitalisation des données, en application de la loi n°2008-08 du 25 janvier 2008 sur les transactions électroniques, compte tenu de la rapide évolution de la monnaie électronique dans nos sociétés.

Le Médiateur de la République a, pour clôturer cette séance de travail, appelé à un partenariat dynamique entre l’Institution et l’OQSF car la médiation est devenue une exigence dans tous les secteurs d’activité.

Il souhaite que la matérialisation d’un tel partenariat par la signature d’une convention, puisse s’effectuer à l’occasion de la visite de courtoisie qu’il compte rendre, prochainement, à l’Observatoire, en réponse à l’invitation de son Secrétaire Exécutif.

La photo de famille à mis fin à cette audience qui s’est déroulée dans un climat convivial et d’échanges constructifs.