Date:avril 26, 2022

Le Médiateur de la République reçu par le Président de l’Assemblée nationale

Poursuivant ses visites de prise de contact et de courtoisie auprès des institutions de la République, Le Médiateur de la République s’est rendu, le jeudi 21 avril 2022, à l’Assemblée nationale où il a été accueilli par son Président, Monsieur Moustapha NIASSE.

Monsieur Demba KANDJI, entouré de ses proches collaborateurs, s’est dit honoré d’être reçu au Parlement, haut lieu de la République avant de magnifier le rôle et la mission des députés qui votent les lois destinées notamment à la promotion de nos valeurs communes tout en restant générales et impersonnelles.

Le Médiateur de la République a aussi insisté sur le besoin, pour nos Etats, de lois d’application aisée pour que leur transgression puisse être facilement suivie de sanctions justes et appropriées.

Enfin, Monsieur Demba KANDJI s’est ouvert au Président de l’Assemblée nationale, riche de sa longue expérience administrative, pour ses conseils et pour la consécration d’un pouvoir injonctif, en sa faveur, aux fins de mieux défendre les droits des citoyens, victimes de dysfonctionnements de l’Administration.

Ce pouvoir d’injonction souhaité au sein de toutes les associations faitières d’Ombudsmans et Médiateurs est, en effet, une option importante pour contraindre la puissance publique à se réajuster afin de regagner la confiance du citoyen.

Cette visite a été hautement saluée par le Président de l’Assemblée nationale qui a relevé que la loi instituant le Médiateur de la République devrait être complétée pour obliger les administrations publiques ou privées investies d’une mission de service public, à réagir dans les délais aux courriers qu’elles reçoivent.

Ces nécessaires modifications devrait surtout permettre « l’exécutabilité » des recommandations du Médiateur de la République afin de corriger, à temps, les injustices causées aux réclamants.

En conclusion, Monsieur Moustapha NIASSE a assuré le Médiateur de la République de l’accompagnement et du soutien du Parlement pour la bonne conduite de sa mission et pour une réforme des textes qui l’instituent. Une photo de famille a mis fin à la rencontre.