Date:août 05, 2016

Maître Alioune Badara CISSE, Médiateur de la République, un an après.

mediateur abc

5 Août 2015 – 5 Août 2016. Un an à la tête de la Médiature,  ça se fête non ! En tous les cas, après douze mois bien remplis de médiations, une pause s’impose.

Le Médiateur de la République, Maitre Alioune Badara CISSE l’a compris ainsi. Dans la sobriété totale, autour d’un repas  partagé avec l’ensemble du personnel, mais avec quand même une bonne dose de sorties médiatiques, le Médiateur a réussi  à attirer les projecteurs sur l’Institution qu’il incarne.

Pendant que le champ médiatique était occupé par des débats politiques, des plaintes habituelles de la population, le Médiateur a réussi à proposer une alternative et accrocher l’opinion. Essentiellement centrés sur l’Institution, ses propos ont porté également sur certaines questions d’actualité, telle « l’affaire OFNAC » ou bien «l’affaire SONKO ». Mais au finish, l’on retient un moment important de communication sur le fonctionnement et les prérogatives du Médiateur de la République. Les différents médias mis à contribution se sont investis à travers des émissions de divertissement, de magazines ou éditions d’information tout court.

Le pouvoir d’auto saisine qui figure dans les prérogatives du Médiateur  a été un instrument  favori, ayant permis à l’Institution de traiter de nombreux dossiers. Son exercice a été déterminant. Il a permis de dénouer de nombreuses crises et favoriser le rétablissement d’un climat social apaisé. On en veut pour preuve, la crise scolaire et universitaire ; l’intersession du Médiateur de la République a facilité la tenue des examens, dans le premier cas et la reprise des cours, dans le second. Toujours dans le secteur de l’éducation, on se souvient  encore de la grève de la faim des étudiants de la FASTEF (faculté des sciences et techniques de l’éducation et de la formation). Là également son implication aux côtés du CUSEMS a permis d’éviter le pire, après dix-sept jours d’abstinence rythmés d’évacuations et de visites médicales. A cela, s’ajoutent le cas Université Gaston BERGER de St-louis, le dossier SIAS, ex-AMA Sénégal, les retraités de l’IPRES, les pèlerins restés en rade en 2015 ou encore la crise connu à l’hôpital de St-louis. La liste est longue et loin d’être exhaustive. Le Médiateur de la République, dans le cadre restreint de ses prérogatives s’intéresse à toutes les questions concernant la vie de la nation sénégalaise.

Une semaine intense de communication,  pour mettre en exergue tous ces aspects et surtout expliquer au grand public la démarche du médiateur dont l’accessibilité et la visibilité restent malheureusement encore un sérieux problème. En attendant de résoudre cette difficulté et tant d’autres, on peut allégrement célébrer l’an  UN de l’avènement de Maître Alioune Badara CISSE, déjà couronné de succès probants, à la tête de L’Institution.

Joyeux anniversaire.

                                                                                                                            Youssouf KABA, ctcom.